Aller au contenu
819 752-9912
Théâtre

Lili St-Cyr

1944
Partout, on interdit, on retient. 
À Montréal, on permet. 
 
La métropole, qui a échappé à la prohibition, a des allures de Las Vegas. Le jeu, les femmes, l’alcool ; toutes les envies sont assouvies. C’est l’âge d’or des cabarets, un nightlife enfumé et prolifique à l’économie. Montréal est romantique, sensuelle…  et corrompue. 
C’est sur cette scène que Lili St-Cyr (Marie-Pier Labrecque) fait son entrée. Envoûtante. Lorsqu’elle s’impose sur la marquise du Théâtre Gayety, elle bouscule la vie de Sophie (Lunou Zucchini) qui espère faire sa place sur la scène artistique montréalaise en tant que chanteuse. Alors que son mari, Thomas (Maxime Denommée), le gérant de salle du Théâtre Gayety, voulait lui donner sa chance, Richard (Roger La Rue), propriétaire du fameux cabaret, gage un montant important avec le gérant du cabaret El Morocco, Jimmy Orlando (Stéphane Brulotte), que le Théâtre Gayety signerait l’effeuilleuse américaine avant lui. Quant à Jessie Fisher (Kathleen Fortin), première femme élue à la Ville de Montréal, elle combat le vice en échange de votes : Lili St-Cyr deviendra le symbole de sa campagne de nettoyage du Red Light de Montréal. 
 
Nue, un verre de whisky à la main, couverte de bulles dans son bain transparent qui constitue son nouveau numéro, Lili St-Cyr dérange. Elle prône sa propre liberté de choisir sa vie professionnelle comme elle l’entend. Si Lili, colorée de tous ses vices, chamboule d’abord le parcours de Jessie et Sophie, celles-ci apprendront d’elle la force de sa conviction : les femmes peuvent avoir le contrôle.

Texte: Mélissa Cardona

Musique: Kevin Houle 

Mise en scèneBenoit Landry 

Distribution: Marie-Pier Labrecque, Lunou Zucchini, Kathleen Fortin, Maxime Denommée, Roger La Rue et Stéphane Brulotte 

 

Chargement en cours ...

Vous aimerez aussi...